Abacavir

Indications

Infection par le HIV-1 ou le HIV-2, en association avec d’autres antirétroviraux

Posologie et Administration

– Enfant de moins de 25 kg : 16 mg/kg/jour à diviser en 2 prises, sans dépasser 600 mg/jour
– Enfant ≥ 25 kg et adulte : 600 mg/jour à diviser en 2 prises

 

- Durée : selon l’efficacité et la tolérance de l’abacavir

Contre Indications

– Ne pas administrer en cas d’antécédent d’insuffisance hépatique sévère ou d’intolérance à
l’abacavir ayant conduit à un arrêt du traitement.
– Peut provoquer :
• réactions d’hypersensibilité : éruptions cutanées, troubles digestifs (nausées,
vomissements, diarrhées, douleurs abdominales), toux, dyspnée, malaise, céphalées,
léthargie, œdème, lymphadénopathie, hypotension artérielle, myalgies, arthralgies,
insuffisance rénale ;
• acidose lactique et atteinte hépatique.
Dans tous ces cas, arrêter immédiatement et définitivement l’abacavir.

Fertilité / Grossesse / Allaitement

à éviter, sauf s’il n’existe pas d’alternative thérapeutique

Conservation

température inférieure à 30°C

Après ouverture, la solution buvable se conserve 2 mois à une température inférieure à 30°C.

 

Remarques

Antirétroviral, inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse du HIV-1 et du HIV-2.

– Les comprimés ne sont pas sécables. S’il est nécessaire d’administrer des moitiés de
comprimé, utiliser un cutter ou un coupe-comprimé pour les couper précisément en
2 moitiés égales.
– Il existe des associations à dose fixe abacavir-lamivudine (Epzicom®, etc.) et abacavirzidovudine-lamivudine (Trizivir®, etc.).