Chimio-prophylaxie du paludisme

Définition

– La chimioprophylaxie consiste à administrer des médicaments à des personnes sains dans le but de diminuer le risque de développer une maladie donnée.
– La chimioprophylaxie du paludisme consiste en l’administration intermittente de traitements complets par un médicament antipaludique au cours de la saison du paludisme pour éviter la survenue de la maladie.
– Les Enfants de moins de cinq ans, les Adultes non immuns et les Femmes enceintes sont les plus vulnérable vis-à-vis du paludisme.

A- Chimioprophylaxie saisonnière du paludisme chez l’Enfant de moins de 5 ans

Elle est surtout recommandée chez les enfants de moins de cinq ans en zone de forte transmission saisonnière du paludisme, mais elle peut être effectuer chez tous les enfants sauf contre-indications.
• Nourrissons < 12 mois :
– Amodiaquine (AQ) : ½ comprimé de 153 mg (soit 76,5 mg) une fois par jour pendant trois jours.
– Sulfadoxine Pyrimethamine (SP) : dose unique d’ ½ comprimé à 500/25 mg à J1.
• Enfants 12 – 59 mois :
– Amodiaquine (AQ) : 1 comprimé entier de153 mg une fois par jour pendant trois jours.
– Sulfadoxine Pyrimethamine (SP) : dose unique d’un comprimé entier à 500/25 mg à J1.

NB : le traitement doit être administré pendant la saison de forte transmission, une fois par mois pendant 3-4 mois (Campagne de distribution de masse).
Contre-indications :
– Enfant atteint d’une maladie aiguë grave
– Enfant incapable de prendre des médicaments par voie orale
– Enfant séropositif pour le VIH et prenant du co-trimoxazole.
– Enfant ayant pris une dose d’AQ ou de SP dans le courant du mois précédent.
– Enfant allergique à l’un ou à l’autre des médicaments (AQ ou SP)

B- Chimioprophylaxie du paludisme Femme enceinte :

Traitement à débuter à partir du deuxième trimestre de grossesse (début 4e mois = la 14e semaine de grossesse = 16e semaine d’aménorrhée) :
– Administration d’une dose unique de trois comprimés de Sulfadoxine – Pyrimethamine dosés à 500mg/25mg.
– A répéter après un délai d’un mois.
NB : Il faut au moins trois doses (SP3) pendant la grossesse.
En résumé : SP, 3 cp (500/25 mg) en prise unique/mois pendant au moins 3 mois.

C- Chimioprophylaxie du paludisme Sujets non immuns : sujet neuf

Paludisme du sujet neuf (non immun) peut évoluer rapidement vers une forme grave.
Un sujet non immun est :
– un ressortissants d’un pays non endémique
– un immigré depuis plus de 2 ans de retour dans son pays d’origine.

1- Moyens :

La chimioprophylaxie des voyageurs est fonction de la zone d’accueil :

Remarque : Contre-indications (C.I) chez la femme enceinte :
– Pas de C.I : Chloroquine, proguanil et méfloquine
– C.I relative : Atovaquone + proguanil
– C.I absolue : Doxycycline

2- Conduite à tenir :

Début du traitement :
• 10 jours avant l’arrivée pour la Méfloquine
• Jour de l’arrivée pour la chloroquine ou la chloroquine + proguanil ou l’atovaquone + proguanil ou la doxycycline
• Poursuivre pendant toute la durée du séjour
Arrêter le traitement après un délai suffisant suite à la sortie de la zone à risque :
– 7 jours l’atovaquone + proguanil
– 3 semaines pour la Méfloquine
– 4 semaines pour les autres

 

Source : FMPO, OMS